WILDE VS ENGLAND

*

.Un film de Laurent BOUTONNAT
D’après une œuvre originale de Guillaume QUETEL & Brigitte COQUELLE

« WILDE VS ENGLAND » propose une œuvre sensuelle et mouvementée avec une ambition propre à RnB !FILMS. L’histoire de Wilde qui semble être connue de tous ne l’est pas sous cette forme, inédite, où nous réunissons 3 personnages  qui vont se déchirer à l’extrême, Oscar Wilde, Bosie son amant, et le père de Bosie Lord Queensberry.

Ce dernier étant l’inventeur de la boxe anglaise, nous avons créé une allégorie où la boxe et son ring jouent également un rôle poignant.

Outre la modernité et la propension à la violence que cela impose, il porte le film sur un terrain dangereux plein d’émotions.

En devenant un ring de boxe, le tribunal n’est plus seulement le lieu du jugement, il est aussi celui d’une guerre, celle des sentiments et d’une société anglaise, gangrénée par son hypocrisie.

Il n'est plus nécessaire de présenter Laurent Boutonnat qui nous a fait vibrer avec des films

à jamais dans nos mémoires.

 

Quelques madeleines… de Boutonnat

LIBERTINE 10’52

https://www.youtube.com/watch?v=oGFr_NcKyfo&has_verified=1

POURVU QU’ELLES SOIENT DOUCES 17’53

https://www.dailymotion.com/video/x5msc8p

Trailer GEORGINO 2h57mn

https://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18776747&cfilm=47743.html

Trailer JACQUOU LE CROQUANT 2h30mn

https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=55569.html

DESENCHANTEE 10’10

https://www.youtube.com/watch?v=vkiyW0vqat8

Extrait du scénario : 

BOSIE

 Je déjeune en compagnie d’Oscar Wilde. Il donne de son temps pour moi dans des échanges précieux sur mes travaux de poésie.

 

QUEENSBERRY

Je ne vois pas très bien pourquoi vous donnez autant d’importance à cet exercice.

 

Bosie élude le sujet.

 

BOSIE

Oscar Wilde souhaite vous inviter à sa table, pour nous accompagner à déjeuner.

 

QUEENSBERRY

Vous lui ferez mes excuses, mais cela ne m’intéresse pas. Si c’est pour vous entendre parler de poésie, je préfère déjeuner seul.

 

Bosie insiste, en ayant du mal à maîtriser sa colère.

BOSIE

Mais enfin père, ce n’est pas n’importe qui, c’est Oscar Wilde !

 

Queensberry remarque qu’ils sont observés aux tables voisines.

 

BOSIE

Puis-je vous prier père, de faire un effort ?

Queensberry jette à nouveau un coup d’oeil discret autour de lui et s’aperçoit qu’ils sont l’objet de l’attention de plusieurs tables voisines. Il se lève sans cacher son ennui de devoir se soumettre. Bosie et lui rejoignent la table d’Oscar.

 

BOSIE

Oscar, j’ai le plaisir de vous présenter mon père le Marquis de Queensberry. Mon père est un sportif émérite, un cavalier de premier rang qui collectionne de nombreux prix. Il est aussi le créateur des règles de cette discipline que l’on appelle la boxe.

 

Cette présentation touche Queensberry qui fixe un instant son fils avec émotion puis se reprend immédiatement.

QUEENSBERRY

Mon fils est très flatteur, je suis avant tout un libre penseur que la société étouffe. J’observe d’ailleurs avec beaucoup d’intérêt l’engouement qui accompagne votre oeuvre.

Oscar est flatté et lui sourit. Pendant ce temps, le maître d’hôtel et deux serveurs se sont affairés à servir Queensberry.

QUEENSBERRY

J’ai eu vent de la sortie quelque peu sulfureuse de votre roman le PORTRAIT DE DORIAN GRAY.

Queensberry s’attaque à sa pièce de boeuf dans son assiette, avec une énergie qui n’échappe pas à Oscar.

OSCAR

 Je dois vous avouer que cette joute verbale entre critiques m’a beaucoup amusé. Rien n’est moins satisfaisant que de voir de brillants esprits se déchirer à votre sujet !