DEMAIN IL FERA BEAU

*

Un petit garçon vit seul avec sa mère. Un matin, celle-ci ne se réveille pas. Contre toute attente, l’enfant choisit de n’alerter personne. Au fil d’une journée qui pourrait sembler ordinaire et de son errance dans une nature baignée par la lumière d’une fin d’été, il prend conscience du drame qui est advenu et chemine vers son acceptation.

Scénario et Réalisation de Jean-Baptiste DEL AMO 
Avec Maël DARAN, Caroline BRETON 
Avec le soutien de France 2, de la Région Midi-Pyrénées.
En coproduction avec Move Movie.

 

Jean-Baptiste Del Amo est un jeune écrivain impactant, au talent rare et qui augure d’une carrière impressionnante. Son œuvre littéraire offre déjà 4 romans fulgurants.

Tout d’abord « Une éducation libertine », roman couronné par le prix Goncourt du premier roman et le prix François Mauriac de l’Académie Française.

Alors qu’il est pensionnaire de la Villa Médicis à Rome, il publie son deuxième roman, « Le sel », aux éditions Gallimard puis dans la foulée son troisième roman « Pornographia » qui est récompensé par le prix Sade.

Lors de sa dernière résidence à la Villa Kujoyama, au Japon, il poursuit plusieurs projets personnels dont son dernier roman « Règne animal », qui a reçu le prix de la rentrée littéraire.

Parallèlement à la richesse de son travail littéraire, Jean-Baptiste se consacre à l’écriture de projets cinématographiques. « Demain il fera beau » est le prélude narratif de son futur long-métrage, en écriture. 

Extrait de la Note du Réalisateur :

Le thème de l’enfance m’interroge, et j’ai cherché à l’approcher dans plusieurs de mes livres. Je ne crois pas à l’enfance comme à un territoire d’innocence, mais à celui d’une forme d’enchantement fragile (ce qui ne l’empêche pas, comme les contes des frères Grimm, de pouvoir être sombre et vénéneux). 

La famille est aussi une thématique qui me touche par sa complexité. Je ne crois pas qu’elle soit de façon univoque une cellule aimante et protectrice. Elle est aussi souvent le théâtre d’un drame intimiste, ordinaire, dans lequel l’enfance fait l’expérience de la désillusion. J’aimerais approcher ces questions à travers Demain il fera beau.